Imprimer En savoir plus

picto La diarrhée des veaux

D'abord, cerner l'origine exacte de l'affection.

 

Les diarrhées du veau sont rarement d'origine alimentaire, mais plus souvent d'origine infectieuse. On admet généralement la chronologie suivante :

 

-de 0 à 4 jours : Diarrhée colibacillaire

-de 4 à 15 jours : Diarrhée à virus Rota ou Corona.

-au-delà de 15 jours : Diarrhée à Coccidies ou Cryptosporidies.

-à tout âge : Diarrhée à Salmonelles la plus (meurtrière).

 

Il faut donc surveiller chaque veau dès sa naissance, au moins quatre fois par jour : l'examiner toujours d'arrière en avant.

 

-l'arrière-train : Signes de diarrhée (collée à la queue ou aux cuisses).

-le thorax        : Observer l'essoufflement et l'aspect de la peau (poil piqué, déshydratation).

-le visage :     * L'oeil : il ne doit pas pleurer, s'enfoncer ou rougir. C'est, parfois avant la  diarrhée, le premier "organe signal" de la déshydratation.  

                          * La bouche : l'animal doit avoir le réflexe de succion, ne pas baver et ne pas   avoir les lèvres froides.

 

Plus un veau est jeune et moins il se défend

 

Pour un veau de moins de trois jours : agir en urgence.

On ne peut pas se permettre de "tenter un traitement" et de perdre 3 ou 4 heures avant la mise en œuvre d'une thérapeutique appropriée.  C'est compromettre :             

-la réussite du traitement,

-la survie du veau,

-a reprise normale de sa vie.

Il faut le consulter dès le premier cas, pour connaître l'origine précise du mal et mettre en œuvre :

-Le traitement du ou des malades,

-La prévention pour la suite de la saison de vêlage.

 

D'abord le traitement.

-Supprimer le lait et ses dérivés ;  les remplacer par des repas réhydratant.

 -Les antibiotiques efficaces sont nombreux. Le vétérinaire choisira l'un d'entre eux en fonction de l'origine de l'infection. On maintiendra les antibiotiques, au minimum 4 jours, même si la guérison est rapide (parfois en 24 heures), sinon les rechutes sont possibles et parfois incurables (antibiorésistance).

 -Les pansements gastro-intestinaux et les solutés réhydratant en première intention évitent les déshydratations sévères.

Ensuite les "Petits soins" complémentaires. 

Ils sont souvent aussi efficaces que le traitement. Un veau malade est apathique, il tête moins vite, ne se lèche plus, ne se gratte plus. Le simple fait de le nettoyer, l'essuyer, le brosser et de lui faire prendre son traitement en le "chouchoutant" un peu, améliore son bien-être, lui redonne une perception normale du milieu extérieur.

 

Enfin, la prévention.

-Dès la naissance Hygiène stricte :           

                      * de la mère :                - toilette génitale, nettoyage du pis avant la première tétée.

                      * du nouveau-né :        - nettoyage des narines, de la bouche

                                                               - désinfection du nombril,

                                                               - mise sur une litière propre,

                                                               - bouchonnage si la mère ne le lèche pas.

 

-L'ingestion de Colostrum est primordiale. Administrer un demi-litre de colostrum dans la première demi-heure de vie ; donner au biberon si le veau ne se tient pas encore debout.

-Prophylaxie médicale par vaccination des gestantes, entre le 7ème ou 8ème mois de gestation suivant les vaccins employés. Pour toute première vaccination, faire 2 injections à environ 1 mois d'intervalle (le rappel juste avant la mise-bas si possible), puis des rappels annuels. Une vache vaccinée aura un colostrum plus riche en anticorps, et la lutte contre les diarrhées néonatales sera d'autant plus efficace.

 

 

En cas d'épidémie, en attendant que les mères aient un bon colostrum, on peut aussi donner aux veaux, à titre préventif dès les premières heures de vie, des colostrums prêts à l'emploi issus de vaches hyper-immunisées.

La meilleure solution est de commencer par l'hygiène !

 

 N’hésitez pas à consulter votre vétérinaire qui vous conseillera au mieux.


Voir les autres fiches conseils